Peur d’être une mauvaise mère : nos conseils

Peur d’être une mauvaise mère : nos conseils

  • Actualité
  • septembre 7, 2022
  • Sans commentaire
  • 12

De nos jours, nombreuses sont les futures mamans qui ont peur d’être une mauvaise mère.

En effet, apprendre une grossesse, ou la date de l’accouchement qui se précise, peut être très stressante pour une future mère. Eh oui, êtes-vous prête à être maman ? En voilà une question existentielle !

Cependant, rassurez-vous, il s’agit c’est une question que tout le monde se pose à un moment donné. Finalement, la peur d’être maman est naturelle.

Ainsi, dans le but de vous aider, nous avons d’y dédier un article dans le but de vous aider à vaincre cette peur et mieux la comprendre. En bref, nous avons trouvé des solutions pour maman stressée.

Quelle est la source de la peur de devenir maman ?

La peur de devenir maman peut venir de nombreux facteurs. Cependant, nous pensons que 2 sources sont majoritaires à la naissance de la crainte de devenir mère.

Premièrement, il s’agit du sot de l’inconnu. Eh oui, il s’agit d’une « expérience » que vous ne pouvez pas anticiper. Il peut donc être facile d’y réfléchir et de commencer à paniquer. Devenir maman pour la première fois est comme découvrir un nouveau monde.

Deuxièmement, il y a également le manque de confiance en soi. Il faut dire que la maternité nous confronte à un terrifiant sentiment de vulnérabilité. Les premiers mois de la vie d’un enfant, les nuits courtes et la responsabilité de subvenir aux besoins d’un nouvel être humain, ainsi que la nécessité de s’adapter aux nouveaux changements, contribuent tous à un état de vulnérabilité et même de fatigue.

Par ailleurs, on pourrait quand même se demander : « Qu’est-ce qu’une mauvaise mère ? Est-ce mal de consacrer du temps à soi ? Est-ce mal de se plaindre de fatigue et de tristesse de temps en temps ? Devient-on une mauvaise mère si l’on veut exister autrement que dans son rôle maternel ?

Comment vaincre la peur de devenir une mauvaise mère ?

La clé est de reconnaître que vous en faites assez

Depuis la genèse les enfants sont au centre de la vie sans en être le centre ! Dans les sociétés d’aujourd’hui, où le bonheur est primordial, les parents s’efforcent d’anticiper les besoins de leurs enfants afin d’éviter la déception et la frustration. L’enfant est ainsi préservé de l’ennui ou des frustrations naturelles de la vie. C’est épuisant pour les mères de donner autant.

Vous allez apprendre à devenir une maman sur le tas

On dit souvent que la paternité est une chose sur laquelle nous ne pouvons jamais être prêt à 100%. Effectivement, la seule chose qui est certaine, c’est que cela va être votre première fois. Vous allez donc forcément apprendre sur le tas, il n’y a donc pas raison d’y stresser avant.

Néanmoins, pour vous aider, vous pouvez commencer à lire des blogs de Maman. Par exemple, nous pouvons vous citer le blog Maman Blonde qui devrait faire l’affaire amplement. Si vous lisez entièrement la rubrique bébé, on peut dire que vous avez un avant gouts de ce qui vous prépare.

Mères, aimez-vous !

Pratiquez la conscience de soi en vous aimant d’abord. On promeut la bonne éducation en oubliant de mentionner qu’il est inconcevable et faux de vouloir être bon avec son enfant quand on ne l’est pas avec soi-même. Soyez donc indulgentes envers vous-même ! Vous n’êtes sans doute pas les premières, et vous ne serez sans doute pas les dernières, à mal faire. Ne fuyez pas vos émotions : culpabilité, colère, frustrations, acceptez-les simplement. Ce sont des messagers. Considérez le message véhiculé par l’émotion, acceptez-le pleinement, puis lâchez prise.

Arrêtez les comparaisons !

Votre personnalité, vos blessures et vos forces vous rendent unique. La comparaison ne fait que consolider la culpabilité des mères. Isolées, vous avez l’impression d’être seule face à certaines situations. Vous vous comparez à une mère connue avec des enfants parfaits.

Il y a forcément quelqu’un dans votre entourage qui vous donne l’impression d’avoir un foyer bien organisé malgré la présence d’enfants. Qui publie fréquemment de belles photos d’activités familiales. Et vous avez le sentiment troublant de ne pas être à la hauteur. Vous devez prendre du recul et vous concentrer sur vous. La maison de votre amie a été probablement parfaitement arrangé avant votre visite. Vous n’appréhendez sans doute pas son quotidien et son existence dans sa globalité. Dans les deux sens, la comparaison n’a de sens ni pour l’autre ni pour vous. Chaque personne a sa propre histoire, ses difficultés, ses forces et ses priorités.

Faites valoir vos atouts et transparaître vos faiblesses

Vous avez des talents et des qualités qui vous sont propres et qui vous rendent unique et merveilleux !

Il est temps de les identifier, de les conserver et de les valoriser.

Vous n’êtes pas un as du ménage, mais vous êtes doués pour bien habiller vos enfants. Vous avez du mal à raconter des histoires mais vos gâteaux sont délicieux. Partagez votre enthousiasme ! La force réside dans la diversité. Vous êtes unique. Au lieu de cacher vos défauts, faites valoir vos qualités à vos enfants.

Le but n’est pas d’être une mère parfaite. Votre enfant a besoin d’un sentiment de sécurité. Les facteurs les plus importants de votre relation avec vos enfants doivent être constance et cohérence.

Votre enfant a besoin d’un parent stable, digne de confiance et cohérent. Une mère qui exprime sa tristesse et ses frustrations est plus rassurante qu’une mère qui cache ses émotions et se blâme. Votre enfant est lié à votre cœur. Il perçoit vos émotions et les messages contradictoires entre ce que vous pensez, ce que vous dites et ce que vous faites. Il risque de multiplier les gestes inappropriés jusqu’à ce qu’il reçoive un message plus rassurant. Faites l’effort de démontrer à votre enfant que ce que vous dites est ce que vous faites ; la confiance grandira considérablement et il se sentira en sécurité et appréciera ainsi vos forces et faiblesses et pourra en tirer le meilleur.

Établissez des règles

Prenez le temps de réfléchir aux valeurs qui sont les plus importantes pour vous et votre famille. C’est un exercice fantastique à faire en famille. J’aimerais inviter les mères à faire une sorte de règlement.

Ce sont les règles les plus importantes pour vous. Chaque membre de la famille peut ajouter le sien. Se rassembler autour d’une vision commune est très nourrissant pour vous tous. En cas de désaccord, les règles familiales sont suivies.

Montrez à vos enfants vos défauts. C’est grâce à vous qu’il apprendront à faire des erreurs, à s’excuser et à poursuivre la relation. Et être humain n’est pas synonyme de perfection.

Article similaire

Quel style vestimentaire convient pour un Bar Mitzvah ?

Quel style vestimentaire convient pour un Bar Mitzvah ?

Cérémonie de tradition juive, le Bar Mitzvah est l’un des événements les plus importants dans la vie d’un jeune homme. Elle…
Comment choisir une housse pour ordinateur portable adaptée à vos besoins ?

Comment choisir une housse pour ordinateur portable adaptée à…

Aujourd’hui plus que jamais, il n’est pas exagéré de dire que les affaires peuvent être menées n’importe où, à condition de…
Tout ce que vous devez savoir sur la sculpture sur glace

Tout ce que vous devez savoir sur la sculpture…

Une sculpture sur glace peut ne durer que quelques heures, mais les artistes les plus dévoués passent des années à affiner…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.